Forewords

Once upon a time...AIDA - forewords from the founders of AIDA International

AIDA YESTERDAY

Because there has been many record attempts after 1988, after the movie "Big Blue"
Because there were no rules
Because CMAS no longer recognized records
Because freediving was not understood and accepted by the national diving federations
Because freedivers wanted to be heard, recognized
Because freedivers wanted to teach, to share their passion
Because freedivers wanted to convey their security systems to those who did not have any
Because freedivers wanted to meet each other
AIDA was created in 1992.

AIDA TODAY

Of course, AIDA resembles an international federation. We organize international competitions, rules and regulations are discussed every day to improve them and every day around the world new students are trained. Sport and education are often key concerns of a sport federation. Whenever a scientific study is conducted on breath hold diving the AIDA freedivers are helping scientists. Whenever the sea is in danger, there is an AIDA freediver to defend it. Research and sustainable development are often key concerns of a sport federation.
But what is AIDA today, just a sport federation?
No!
AIDA is now mainly the bond that unites each freedivers on our planet because even 18 years after the establishment of AIDA breath hold diving remains marginal and misunderstood. The freedivers are treated like a tribe of fanatics in search of records increasingly insane. Wrong! People still do not know what freediving is. We can say that today, in 2011, Aida is known by all freedivers on the planet because AIDA is the only thing that’s all about freediving and about helping its development.
We can not conclude this presentation of AIDA today without saying that, since its origin, AIDA is organized and led by freedivers and only freedivers. That's what makes its strength. "By freedivers for freedivers" really sums up well what AIDA is.

AIDA TOMORROW

We were isolated, we are united. Thanks to AIDA.
Logically, the national and international diving federations claim they are the only institutions capable of organizing and developing freediving. Why not? Everyone and each institution is welcome to join in this adventure of developing a sport and recreational activity.
As in other sports, AIDA will probably remain a force of oppositions and propositions. By maintaining its independence, AIDA protects the interests of freedivers.
This does not mean that discussions with national and international federations are useless. On the contrary, one of the goals of AIDA is the development of freediving, which means to have a discussion with everyone.
It took us 20 years to create rules for freediving records and competitions. It took us 20 years to develop an educational system. During all these years, different teams at the head of AIDA led by Roland, Sebastien, Bill, Kimmo and plenty of other volunteers have created a group, a tribe: freedivers!
Our next goal is to tell the world that freediving is not just about records.
Freediving is about a world of emotions and feelings
Freediving is about sharing the pleasure with friends
Freediving is about respect for the sea and the planet
In the next few years, beyond the competitions and the records, AIDA will have to demonstrate this…
 
Claude Chapuis  & Roland Specker
2010, December 16 th
 
 
 
Il était une fois AIDA

AIDA HIER

Pace qu’il y a eu beaucoup de tentatives de records après 1988, après le film « Le Grand Bleu »
Parce qu’il n’y avait pas de règles
Parce que la CMAS ne reconnaissait plus les records
Parce que l’apnée n’était pas comprise et acceptée par les fédérations nationales de plongée
Parce que les apnéistes voulaient être entendus, reconnus
Parce que les apnéistes voulaient enseigner, partager ce qu’ils faisaient ou vivaient
Parce que les apnéistes voulaient transmettre leurs systèmes de sécurité à ceux qui n’en avaient pas
Parce que les apnéistes voulaient se rencontrer
AIDA est née en 1992

AIDA AUJOURD’HUI

Bien sûr, AIDA ressemble à une fédération internationale. Nous organisons des compétitions internationales, des règles et règlements sont discutés tous les jours pour les améliorer, chaque jour partout dans le monde, de nouveaux élèves sont formés. Le sport et l’éducation sont souvent les préoccupations essentielles d’une fédération sportive. Chaque fois qu’une étude scientifique sur l’apnée est faite, des apnéistes d’AIDA aident les chercheurs. Chaque fois que la mer est en danger, il y a une apnéiste d’AIDA pour la défendre. La recherche et le développement durable sont souvent des préoccupations essentielles d’une fédération sportive.
Mais est-ce qu’aujourd’hui, AIDA est seulement une fédération sportive ?
Non !
Aujourd’hui AIDA est principalement le lien qui unifie chaque apnéiste sur notre planète car 18 ans après la création d’AIDA, l’apnée reste marginale et incomprise. Les apnéistes sont assimilés à une tribu de passionnés à la recherche de records de plus en plus fous. Faux ! Les gens ne savent toujours pas ce qu’est l’apnée. Nous pouvons dire qu’aujourd’hui en 2011, AIDA est connue par tous les apnéistes de cette planète parce qu’AIDA est la seule chose qui s’occupe de l’apnée et de son développement.
Nous ne pouvons pas finir cette présentation d’AIDA aujourd’hui sans dire que depuis son origine, AIDA est organisée et conduite par des apnéistes, seulement des apnéistes. C’est ce qui fait sa force. « par les apnéistes pour les apnéistes » résume réellement bien ce qu’est AIDA.

AIDA DEMAIN

Nous étions isolés, nous sommes unis. Merci à AIDA.
Logiquement, les fédérations de plongée nationales et internationales clament qu’elles sont les seules institutions capables d’organiser et de développer l’apnée. Pourquoi pas ? Chacun et chaque institution est bienvenue dans cette aventure du développement d’un sport et d’une pratique de loisir.
Comme dans d’autres sports, AIDA restera probablement une force d’opposition et de propositions. En maintenant son indépendance, AIDA préserve l’intérêt des apnéistes.
Cela ne veut pas dire que les discussions avec les fédérations nationales et internationales sont inutiles. Au contraire, un des buts d’AIDA est le développement de l’apnée, ce qui implique de discuter avec tout le monde.
Il nous a fallu 20 ans pour créer des règles pour les records et compétitions d’apnée. Il nous a fallu 20 ans pour développer un système d’enseignement. Pendant toutes ces années, différentes équipes à la tête d’AIDA conduites par Roland, Sébastien, Bill, Kimmo et beaucoup d’autres bénévoles, ont créé un groupe, une tribu : les apnéistes !
Notre prochain objectif est d’expliquer à la planète que l’apnée ne se résume pas aux records.
L’apnée est un monde d’émotions et de sensations
L’apnée, c’est partager un plaisir avec des copains
L’apnée, c’est le respect de la mer et de la planète
Les prochaines années, AIDA, au-delà des compétitions et records, devra le démontrer.
 
Claude Chapuis & Roland Specker
 2010, December 16 th